Appuyez la liberté d’expression, pas la charia!

Faith GoldyRebel Host
 

Et si je vous disais que le Canada s’apprête à adopter des lois fédérales contre le blasphème à l’encontre de l’islam? Eh bien, n’en doutez pas un instant. En ce moment, le gouvernement du premier ministre Justin Trudeau s’empresse de s’attaquer à une montée non prouvée de l’islamophobie, et il le fera en limitant votre droit à la liberté d’expression.

Iqra Khalid qui, étonnamment, a demandé au Comité permanent du patrimoine canadien de formuler des conclusions et des recommandations dans les 240 jours civils suivant l’adoption de a motion. Intitulée « Racisme et discrimination religieuse systémique », la motion M-103 appelle le gouvernement à condamner l’islamophobie (quelle qu’en soit la définition) par écrit, ainsi qu’à mettre en œuvre une approche pangouvernementale visant à réduire ou à éliminer l’islamophobie. Il est donc à prévoir que des solutions législatives – des options juridiques – soient au cœur des efforts du Comité.

Texte de la motion: 

Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait : a) reconnaître qu’il faille endiguer le climat de haine et de peur qui s’installe dans la population; b) condamner l’islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques et prendre acte de la pétition e-411 à la Chambre des communes, ainsi que des problèmes qu’elle a soulevés; c) demander que le Comité permanent du patrimoine canadien entreprenne une étude sur la façon dont le gouvernement pourrait (i) établir une approche pangouvernementale pour la réduction ou l’élimination du racisme et de la discrimination religieuse systémiques, dont l’islamophobie, au Canada, tout en assurant l’adoption de politiques fondées sur les faits, qui soient d’application globale et axées sur la communauté, (ii) recueillir des données pour contextualiser les rapports sur les crimes haineux et pour évaluer les besoins des communautés touchées; le Comité devrait présenter ses conclusions et ses recommandations à la Chambre dans les 240 jours civils suivant l’adoption de la présente motion, pourvu que, dans son rapport, le Comité devrait formuler des recommandations que pourra appliquer le gouvernement afin de mettre davantage en valeur les droits et libertés garantis dans les lois constitutionnelles, y compris la Charte canadienne des droits et libertés.


Toutefois, je ne suis pas prête à laisser le gouvernement me priver de ma liberté d’expression à cause d’un terme inventé dans le but d’atteindre des objectifs de rectitude politique et de suprématie islamique.

Je veux que vous vous joigniez à moi pour demander que cette motion soit annulée et reconnue pour ce qu’elle est: une atteinte flagrante à la liberté d’expression et, par conséquent, une attaque au fondement même de notre démocratie canadienne.

Le gouvernement ne vous demandera pas votre opinion et ne vous donnera pas la parole avant le vote sur cette motion. Étant donné le vote unanime en faveur de la pétition à l’origine de ce dérapage vers la charia au sein de notre assemblée législative fédérale, il y a de très fortes chances que cette motion soit adoptée. À moins, bien sûr, que nous ne faisions entendre notre voix.

Rappelez à nos politiciens qu’il est de leur devoir de défendre notre constitution, nos droits et nos libertés!

The Petition

Nos législateurs doivent dénoncer toute initiative législative visant à limiter notre droit fondamental à la liberté d’expression.

Will you sign?
Signing this petition automatically subscribes you to The Rebel, even if you have previously unsubscribed.