April 04, 2017

L’esprit de M-103 plane sur le Québec

Eric DuhaimeRebel Commentator

En matière de discours haineux, les justiciables québécois sont tous égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres, aurait pu dire Georges Orwell devant la justice à deux vitesses appliquée au Québec.

Le code criminel protège les Canadiens contre des crimes comme l’incitation à la haine et les menaces, et c’est très bien ainsi. Cependant, observez à quel point la justice québécoise est appliquée différemment selon que les propos haineux et menaçants s’adressent aux musulmans ou aux juifs.

Le parlement canadien a adopté récemment la motion M-103, qui a pour objectif de lutter contre le discours haineux. Le texte de la motion insiste toutefois sur l’importance de la lutte à l’islamophobie, comme si l’islamophobie constituait une menace plus sérieuse que l’antisémitisme ou l’antichristianisme, par exemple.

Comme nous l’explique Eric Duhaime, la justice québécoise semble agir en toute cohérence avec M-103 en arrêtant, accusant et condamnant promptement les individus qui menacent les musulmans, pendant qu’elle laisse courir des imams montréalais qui menacent explicitement la communauté juive.

Au moyens de nombreux exemples tirés de l’actualité judiciaire récente, Eric Duhaime démontre que l’esprit de la motion M-103, récemment adoptée à la Chambre des Communes, influence déjà la justice.

Comments
You must be logged in to comment. Click here to log in.